News

Toulouse inaugure le téléphérique urbain le plus long de France

Pas moins de trois maires de Toulouse ont inauguré le téléphérique urbain le plus long de France ce vendredi 13 : Philippe Douste-Blazy (LR) qui lança l’idée au milieu des années 2000, son successeur socialiste Pierre Cohen qui réalisa l’avant-projet et le maire actuel, Jean-Luc Moudenc (LR), qui a fait construire ce transport par câble auquel il ne croyait pas avant de se laisser convaincre. Construit par l’isérois Poma avec Bouygues TP et Systra, le téléphérique Téléo passe au-dessus de la colline de Pech David et de la Garonne pour relier l’université de sciences et de médecine Paul Sabatier qui compte 30.000 étudiants, le CHU Rangueil sur les coteaux, et le campus de recherche et d’hospitalisation de l’Oncopôle en contrebas, qui compte plusieurs milliers d’emplois, avec Evotec et Pierre Fabre notamment.

Le trajet de 3 kilomètres entre les trois sites est effectué en 10 minutes à 20 km/heure de moyenne, au lieu d’une demi-heure en voiture quand le périphérique est embouteillé. Après un démarrage vigoureux, les 15 cabines de 34 places évoluent en douceur en l’absence de vent, grâce à la technique à trois câbles. Celle-ci a permis de n’implanter que cinq grands pylônes au lieu de vingt pour un monocâble et de survoler plus haut. Téléo peut fonctionner jusqu’à un vent de 108 km/heure, ce qui n’arrive que deux heures et demie par an.

8.000 voyageurs par jour

« Il relie trois sites stratégiques pour la métropole qui doivent travailler ensemble mais qui étaient séparés par une addition incroyable de coupures », a souligné Jean-Luc Moudenc. Relié à la ligne B du métro à l’université et au réseau de bus, le téléphérique s’inscrit dans le plan d’investissement dans les transports en commun de 3,8 milliards d’euros, dont 2,7 milliards pour la troisième ligne de métro mise en chantier à la fin de l’année. La collectivité a réservé des corridors pour pouvoir prolonger plus tard le téléphérique.

Le syndicat toulousain des transports Tisséo prévoit une fréquentation de 8.000 voyageurs par jour pour Téléo qui peut transporter 1.500 personnes à l’heure. « Il y a 5.000 professionnels à l’hôpital Rangueil, dont 65 % viennent en voiture. Or 55 % d’entre eux ont indiqué être prêts à changer de mode de transport ! », a indiqué Jean-François Lefebvre, directeur général du CHU de Toulouse. La construction devait coûter 82,4 millions d’euros hors taxes mais a été renchérie par la crise sanitaire et le surcoût est en négociation avec les entreprises. L’exploitation et la maintenance sont déléguées à Altiservice avec un contrat de 38 millions d’euros sur 20 ans.

Les téléphériques urbains ont la cote. Après l’ouverture de celui de Brest en 2016, qui a connu des pannes, d’autres villes ont suivi. Le leader mondial Poma a ouvert en mars le téléphérique de Saint-Denis de la Réunion et construira ceux de Grenoble et d’Ajaccio d’ici à 2024. Le syndicat des transports d’Ile-de-France a commandé un téléphérique entre Créteil et Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) à l’autrichien Doppelmayr. Nice et Bordeaux ont lancé des appels à candidature. En revanche, le projet dans l’ouest lyonnais vient d’être abandonné devant l’opposition de la population.

Reference-www.lesechos.fr

About the author

Rishabh Rajvanshi

A casual guy with no definite plans for the day, he enjoys life to the fullest. A tech geek and coder, he also likes to hack apart hardware. He has a big passion for Linux, open source, gaming, and blogging. He believes that the world is an awesome place and we’re here to enjoy it! He’s currently the youngest member of the team. [email protected]

Add Comment

Click here to post a comment