News

MotoGP France Le Mans J1 Marc Marquez (Honda/15) : “nous sommes loin des leaders et aussi en termes de rythme” – Paddock GP

Marc Marquez a peut-être fait le spectacle lors de ce vendredi ensoleillé du Grand Prix de France en sauvant deux chutes qui auraient été inéluctables pour le commun des mortels, mais ces figures, imposées par la gravité et tout de même maitrisées, n’ont été que des combats d’arrière-garde. Car la réalité de la feuille des temps est une quinzième place à un peu lus d’une seconde de l’homme de tête, Enea Bastianini, sur la Ducati GP21 Gresini. Alors non, le Marc Marquez d’avant n’est pas encore là…

Chez Honda, au terme de cette première journée de la septième manche de la saison qu’est le Grand Prix de France, on n’a pas de quoi pavoiser. Si, dans la fraicheur de la FP1, Pol Espargaró a fait illusion avec le meilleur chrono, la chaleur de la FP2 a fait fondre tous les espoirs du clan du blason ailé. Le même Pol Espargaró n’a pas été en mesure d’améliorer son meilleur temps du matin et a terminé 9e grâce tout de même à cette performance, tandis que son coéquipier Marc Marquez n’a pu terminer que 15e au combiné, une seconde derrière Bastianini et sauvant encore une fois un autre accident dans la séance, après avoir évité une chute lors des premiers essais libres de la matinée. Les choses ont empiré pour les deux autres pilotes du LCR Honda Team, Takaaki Nakagami (16e +1,017) et Alex Marquez (19e +1,357), ce dernier étant victime d’une chute dans la dernière partie de la dernière séance libre de ce vendredi…

L’octuple Champion du Monde est donc encore loin d’imaginer une intégration dans le top 10 qualificatif pour la Q2 d’autant plus qu’il sait que l’écart avec le sommet est trop grand. Mais il connaît également les possibilités de combler cet écart. « Nous avons utilisé tout ce que nous avons développé lors du test de Jerez. C’était un peu mieux, mais pas le pas en avant comme nous l’avions soupçonné. Néanmoins, cela a été un peu d’aide », raconte Marc Marquez sur son vendredi sarthois. « Je n’ai pas beaucoup touché à la moto, j’ai juste roulé, roulé et roulé. Nous étions loin du sommet, mais nous ne visions pas vraiment le tour rapide ».

Marc Marquez : « je dois travailler mon style de pilotage pour aller plus vite« 

Le pilote de 29 ans poursuit : « Samedi, nous allons essayer une configuration différente pour avoir un peu plus de compréhension. Nous essaierons d’entrer dans le top 10. Ce ne sera pas facile, mais nous essaierons. J’ai souvent des problèmes le vendredi. Un peu plus cette fois, car à la fin il y a eu beaucoup de drapeaux jaunes et je n’ai pas pu m’améliorer », complète celui qui est actuellement neuvième au championnat. « J’ai mis un peu plus de pression sur un tour, mais malheureusement j’ai fait une erreur. J’ai failli tomber dans un virage à gauche. Et nous sommes également loin du sommet en termes de rythme ».

Dans quelle mesure le pilote Honda évalue-t-il ses chances ce week-end ? « Loin d’être le meilleur signifie trois ou quatre dixièmes au tour. C’est beaucoup au Mans. Cela signifie au moins dix secondes à la fin de la course », a précisé Marc Marquez. « Nous voulons nous améliorer samedi, mais nous savons aussi que nous ne trouverons pas une demi-seconde ». Et prend aussi sa part dans ce triste bilan : « je me contenterais de deux ou trois dixièmes. Je dois travailler mon style de pilotage pour aller plus vite ».

MotoGP France Le Mans : classement combiné

France

Crédit classement motogp.com



Reference-www.paddock-gp.com

About the author

Rishabh Rajvanshi

A casual guy with no definite plans for the day, he enjoys life to the fullest. A tech geek and coder, he also likes to hack apart hardware. He has a big passion for Linux, open source, gaming, and blogging. He believes that the world is an awesome place and we’re here to enjoy it! He’s currently the youngest member of the team. [email protected]

Add Comment

Click here to post a comment