News

Montpellier-PSG (0-4) : Paris n’est pas encore en vacances

Entre deux équipes aux destins déjà tracés dans ce championnat, le talent et un regain de motivation ont fait la différence ce samedi soir à La Mosson. Et quels talents ! Quand Messi et Mbappé évoluent à ce niveau stratosphérique, il n’y a qu’à rester assis et apprécier le spectacle.

C’est ce qu’a choisi de faire Mauricio Pochettino, souvent posé sur son banc de touche quand Olivier Dall’Oglio, son homologue héraultais, tentait vainement d’ajuster sa tactique et de replacer ses hommes. Mais il aurait fallu beaucoup plus de détermination, de justesse et moins de largesses pour stopper la furia parisienne.

Quand Montpellier avait choisi de regarder derrière et célébrer sa formidable équipe de 2012 championne de France, Paris regardait lui devant où le champion du monde 2018 et le septuple Ballon d’or offraient un récital. Bien aidés il est vrai par un Di Maria qui ne cesse de dire de manière subliminale à ses dirigeants : « Qu’attendez-vous pour me prolonger ? »

Mbappé a joué le rôle de passeur et Messi celui de buteur

Dans un effet miroir du scénario de Clermont il y a un peu plus d’un mois (victoire 6-1), Mbappé a cette fois joué le rôle de passeur et Messi celui de buteur. Il y a longtemps qu’on n’avait plus lu des sourires aussi francs et lumineux sur le visage de l’Argentin auteur d’un doublé et d’une partie enfin conforme à sa légende.

Avec 2 passes décisives supplémentaires, 17 au total sur la saison, le Français assoit lui sa domination en tête du classement des meilleurs passeurs du championnat à 4 longueurs devant un certain Messi. Le crack de Bondy ne sera vraisemblablement plus rejoint dans cet exercice. C’est moins vrai pour le classement des buteurs, où Ben Yedder, avec son triplé contre Brest, revient à une unité et lui met une pression d’enfer.

Mbappé, buteur sur pénalty et certainement couronné meilleur joueur de Ligue 1 ce dimanche soir lors des Trophées UNFP, va donc devoir cravacher lors de la dernière journée de championnat pour ne pas se faire chiper ce titre, tout sauf symbolique. Il fallait le voir frapper rageusement un panneau publicitaire après un face-à-face perdu face avec Bertaud, le gardien montpelliérain, pour mesurer que ça ne le ferait pas du tout marrer de se faire coiffer sur le fil. L’exigence le guide, et Souquet qui a ramé tout le match pour tenter de contenir ses assauts, peut en témoigner.

On n’en dira pas autant de Wijnaldum qui a encore traversé ce match — pas le plus compliqué pourtant — comme un fantôme. L’énigme le concernant s’épaissit. Et pour finir, on s’inquiète quand même un peu pour Donnarumma, auteurs de sorties et de relances très aléatoires. Il est temps pour le gardien italien de se vider la tête et de mettre définitivement derrière lui ce vilain mois de mars. Pour Paris, il s’agira de confirmer face à Metz, lors de l’ultime journée, et de mettre un peu de lumière sur une saison qui en a singulièrement manqué.

La feuille de match

Mi-temps : 0-3.

Arbitre : M. Stinat.

Spectateurs : 32 000.

Buts. PSG : Messi (6e, 20e), Di Maria (27e), Mbappé (60e s.p.).

Avertissements. Montpellier : Souquet (41e) ; PSG : Herrera (34e), Simons (70e), Mbappé (86e).

Montpellier. Bertaud – Souquet (Sambia, 77e), Thuler (Gioacchini, 53e), Estève, Cozza, Ristic – Ferri, Chotard – Delaye (Oyongo, 77e), Mollet (Leroy, 77e) – Mavididi (Germain, 53e). Entr. : Dall’Oglio.

PSG. Donnarumma – Kehrer (Hakimi, 86e), Marquinhos (cap.), Ramos, Bernat (Nuno Mendes, 86e) – Wijnaldum (Simons, 68e), Herrera (Michut, 68e), Verratti – Di Maria (Gassama, 89e), Messi, Mbappé. Entr. : Pochettino.

Reference-www.leparisien.fr

About the author

Rishabh Rajvanshi

A casual guy with no definite plans for the day, he enjoys life to the fullest. A tech geek and coder, he also likes to hack apart hardware. He has a big passion for Linux, open source, gaming, and blogging. He believes that the world is an awesome place and we’re here to enjoy it! He’s currently the youngest member of the team. [email protected]

Add Comment

Click here to post a comment