News

Le malaise de Laura Pausini, les ratés de Mika, la blessure de Maneskin… Ce qu’il faut retenir de l’Eurovision 2022 

Retour sur les faits marquants de la finale de la 66e édition du concours international de la chanson qui s’est tenu samedi soir au PalaOlimpico de Turin, en Italie.

Le «surplus d’émotions» de Laura Pausini
Animatrice de l’Eurovision 2022 aux côtés d’Alessandro Cattelan et de Mika, la star italienne a offert au public un medley de ses plus grands succès en introduction en changeant de tenue et de couleur à chaque titre. Du orange au blanc jusqu’au jaune en passant par le bleu et le noir, la chanteuse italienne de 48 ans a donné de la voix en reprenant notamment Io canto, La solitudine et Le cose che vivi. Tout au long de la soirée, c’est un festival de robes et de couleurs que Laura Pausini a offert avec pas moins de quatre tenues différentes. Une débauche d’énergie qui lui a valu de disparaître mystérieusement de l’antenne pendant près d’une heure. «Elle a eu un malaise», a suggéré Stéphane Bern sur France 2. Réapparue à la fin du décompte des voix des jurés internationaux, la chanteuse italienne a déclaré qu’elle a eu un «surplus d’émotions» durant cette soirée.

Mika assure la présentation… en français
Historiquement, le français est la langue officielle de l’Eurovision et demeure présente chaque année lors de la présentation du concours. Même si l’anglais prédomine, quelques explications demeurent dans la langue de Molière et c’est Mika qui s’est chargé de le faire au PalaOlimpico de Turin. Outre le français, le chanteur libanais parle couramment l’anglais, l’espagnol, l’italien et même l’arabe et le chinois.

Les mystérieux loups jaunes norvégiens
À la manière des Daft Punk, le duo des Subwoolfer fait de son identité un véritable mystère. Vêtus d’un costume sombre comme les Men in Black, les deux chanteurs cachent leur visage dans une cagoule intégrale jaune, des lunettes noires et un masque de loup. Sur scène pendant l’interprétation de leur titre Give that wolf a banana comme en dehors, les Subwoolfer se sont amusés de cet anonymat et ont joué en permanence les personnages déjantés. Notamment lors des interventions de Mika dans la Green Room, la zone où tous les participants se rassemblent après leur prestation.

«Quand on a un fessier comme ça, il faut le montrer»
«Elle s’appelle Chanel, elle n’est pas habillée par la marque qui porte le même nom mais c’est très, très…» Pour présenter la chanteuse espagnole, l’animateur de France 2 Stéphane Bern en a perdu ses mots. Il faut dire que cette dernière se présentait sur scène avec une tenue particulière sexy qui accompagnait une proposition artistique résolument sulfureuse. Le body très échancré signé du créateur Alejandro Gómez Palomo incrusté de milliers de cristaux Swarovski a fait tourner pas mal de têtes. «Elle s’en souviendra toute sa vie», a traduit Laurence Boccolini en reprenant la déclaration au public de Chanel. «Certaines personnes au premier rang aussi, je trouvais que c’était malin de faire une grande partie de la chanson de dos.» Et à Stéphane Bern d’ajouter: «Quand on a un fessier pareil, il faut le montrer».

L’appel à l’aide du chanteur ukrainien
Vainqueur de cette 66e édition du concours international de la chanson, le groupe Kalush Orchestra a été unanimement salué par les 16.000 spectateurs après l’interprétation de son titre Stefania. Alors que le peuple ukrainien combat l’invasion russe depuis plus de trois mois, le leader de la formation musicale a profité de l’exposition de l’Eurovision, suivie par près de 200 millions de téléspectateurs chaque année, pour passer un message: «S’il vous plaît, aidez Marioupol, aidez Azovstal, tout de suite», s’est exclamé Oleh Psiuk.

Mika et la géographie
Au milieu de la Green Room, l’ancien coach de «The Voice» a parfois eu du mal à rester concentré. Entre les loups norvégiens qui s’amusaient de sa présence et d’autres éléments perturbateurs, Mika n’a pas su reconnaître les artistes roumains en venant les interviewer. «Et ici, nous avons l’Espagne», a-t-il dit en approchant d’eux avant de réaliser son erreur. Puis en voulant lancer la prochaine prestation, il s’est de nouveau trompé de pays. «Et maintenant, c’est au tour des Pays-Bas… Euh de la Pologne!» (en anglais «Holland» au lieu de «Poland»).

La blessure de Maneskin
De retour sur la scène de l’Eurovision un an après sa victoire avec le titre Zitti e buoni à Rotterdam, le groupe Maneskin venait interpréter sa nouvelle chanson intitulée Supermodel. Si Victoria De Angelis et Thomas Raggi étaient très mobiles sur scène, Damiano David est apparu diminué, visiblement incapable de se déplacer normalement. Sur les réseaux sociaux de Maneskin, le chanteur est filmé en coulisses se déplaçant avec des béquilles en raison d’une blessure à une cheville. À la question de l’animateur Alessandro Cattelan sur les conseils à donner aux artistes qui participent cette année à l’Eurovision, Damiano David a répondu: «j’en ai deux, amusez-vous et ne restez pas trop près de la table». Référence humoristique aux accusations de consommation de drogue dont il a été la cible l’an dernier.

» Suivez toutes les infos de TV Magazine sur Facebook et Twitter .



Reference-tvmag.lefigaro.fr

About the author

Rishabh Rajvanshi

A casual guy with no definite plans for the day, he enjoys life to the fullest. A tech geek and coder, he also likes to hack apart hardware. He has a big passion for Linux, open source, gaming, and blogging. He believes that the world is an awesome place and we’re here to enjoy it! He’s currently the youngest member of the team. [email protected]

Add Comment

Click here to post a comment