News

Eurovision 2022 : le concours de chant a le regard tourné vers l’Ukraine

Samedi soir doit se tenir, à Turin, la finale de l’Eurovision. La compétition de musique européenne avait couronné l’an dernier le groupe Italien, Måneskin, pour leur chanson, « Zitti e Buoni ». Ils reviendront présenter leur nouveau titre « Supermodel » dans la soirée, mais avant tout, le concours annuel, qui réunit près de 200 millions de téléspectateurs, doit désigner son nouveau champion, et celui-ci semble tout trouvé. Après avoir été ovationné en demi-finale, le groupe ukrainien, « Kalush Orchestra », est considéré par les bookmakers comme l’un des favoris pour la finale.

L’émission doit composer avec la politique internationale, tout en essayant de conserver l’énergie exubérante et provocatrice qui fait souvent la force de l’évènement, pour le bonheur de ses fans et le malheur de ses détracteurs.

Un climat politique tendu pour le concours européen de chant

C’est donc dans un contexte politiquement chargé, que se déroule l’Eurovision cette année. La Russie, présente historiquement dans le concours depuis 1994, a certes été interdite de présenter, mais la guerre et la tension qui agitent l’Europe reste présente dans tous les esprits.

Le groupe ukrainien fait partie des grands favoris de cette édition, au prix d’un grand effort de la part des chanteurs. En effet, le gouvernement ukrainien a donné au groupe une autorisation spéciale pour qu’il puisse se produire à l’Eurovision. Dès le lendemain, les chanteurs, qui ont fait le choix de représenter leur pays dans le monde entier, devront rentrer en Ukraine pour combattre.

Bien que la chanson, choisie en février avant le début du conflit, intitulée « Stefania » soit dédiée à la mère d’un des chanteurs, elle prend désormais un autre sens à la lumière de la guerre qui ravage le pays. En plus de paroles qui touchent le coeur des Ukrainiens, elle incorpore des instruments traditionnels de musique folklorique comme le telenka et le sopilka. Une manière de garder vivante la culture de l’Ukraine.

« Nous avons le sentiment d’être en mission ici, parce qu’au moment où nous parlons la culture ukrainienne est en train d’être anéantie », a confié à l’AFP, Oleh Psiuk, le leader du groupe âgé de 27 ans, « Mais c’est notre rôle de montrer qu’elle est bien vivante, et qu’elle a tant à offrir. Elle est unique, elle représente vraiment chaque Ukrainien qui souffre dans le monde aujourd’hui ».

Une victoire anticipée par les spectateurs comme par les preneurs de paris qui serait un symbole fort, mais qui amènerait aussi son lot de questions. En cas de victoire ukrainienne, l’édition 2023 devrait, conformément à la règle du concours, se dérouler dans la patrie des chanteurs, « une Ukraine nouvelle, intégrée, développée et florissante » selon les mots pleins d’espoir d’Oleh Psiuk.

Quelles sont les chances de la France ?

Après avoir raté de peu la victoire l’année dernière, malgré la performance de Barbara Pravi, qui avait atteint la seconde place du podium, la France retente l’expérience, cette fois, avec le groupe breton Alvan & Ahez. Fiers de leurs origines, les membres fusionnent chants bretons et électro dans un titre inspiré de la mythologie locale, « Fullen ».

Annoncés sixièmes dans l’ordre de passage de la finale, les Français devront marquer les esprits tôt pour avoir une chance de se démarquer. Malheureusement, les pronostics ne semblent pas particulièrement favorables aux Français qui se classeraient 15e dans la compétition. Une maigre chance pour la France de décrocher une 6e victoire , restée hors d’atteinte depuis le titre de Marie Myriam en 1977, « L’oiseau et l’Enfant ».

Avec AFP

Reference-www.lesechos.fr

About the author

Rishabh Rajvanshi

A casual guy with no definite plans for the day, he enjoys life to the fullest. A tech geek and coder, he also likes to hack apart hardware. He has a big passion for Linux, open source, gaming, and blogging. He believes that the world is an awesome place and we’re here to enjoy it! He’s currently the youngest member of the team. [email protected]

Add Comment

Click here to post a comment