News

Elections législatives 2022 : Sandrine Rousseau élue députée dans la 9e circonscription de Paris

C’est une écoféministe qui va faire son entrée à l’Assemblée nationale. Sandrine Rousseau, l’ancienne candidate à la primaire écologiste pour la présidentielle a annoncé son élection dans la 9e circonscription de Paris, dimanche 19 juin, réunissant 58,05 % des voix. Dans cette circonscription qui comprend une partie du 13arrondissement de la capitale, elle devance ainsi Buon Tan, le député sortant de La République en marche (LRM), qui a obtenu 41,95 % des suffrages. Elle était arrivée en tête du premier tour avec 42,9 % des suffrages exprimés.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Législatives 2022 : Sandrine Rousseau toute proche de l’Assemblée nationale au terme d’une campagne sans polémique

La Lilloise peut savourer sa victoire, obtenue au prix de nombreux combats. D’abord exclue de la campagne présidentielle de Yannick Jadot à la suite de critiques répétées à son endroit, Mme Rousseau avait aussi été évincée de l’accord de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale (Nupes) puis réintégrée. Cette volte-face avait coûté à Claire Monod sa place. L’ex-conseillère régionale francilienne écologiste revendiquait une implantation locale de longue date.

Plusieurs vents contraires

Concernant la candidature de Sandrine Rousseau dans la 9circonscription de Paris, « je ne comprends pas bien l’aventure », avait déclaré Mme Monod, en mars, à Libération, s’interrogeant sur le parachutage de sa concurrente : « Pourquoi avoir choisi une circonscription dans laquelle il y avait déjà une femme en course ? Elle [Sandrine Rousseau] la joue vraiment à l’ancienne. Son seul but, c’est d’avoir le pouvoir entre ses mains. » L’intéressée revendiquait de nouvelles attaches parisiennes liées à la scolarisation de ses enfants et au travail de son mari. Auprès de Marianne, Claire Monod était allée jusqu’à accuser Mme Rousseau d’« écopopulisme », portant un « discours simplificateur » auprès d’une « base de fidèles ».

Ensuite, au premier tour, Sandrine Rousseau a dû lutter contre… Sandrine Rousseau. Le Mouvement de la ruralité (LMR), anciennement nommé Chasse, pêche, nature et traditions avait, en effet, investi l’homonyme de la nouvelle élue écologiste. Que deux Sandrine Rousseau se retrouvent en compétition ne devait rien au hasard, avait reconnu auprès du Monde Jérôme Juvigny, président LMR du Cantal, qui avait dit y voir « une manière de marquer notre différence idéologique avec l’écologie punitive ou encore l’opposition entre hommes et femmes ». La Sandrine Rousseau écologiste avait dénoncé, elle, des « méthodes fascisantes » visant à la « faire taire ».

Lire aussi : Sandrine Rousseau face à Sandrine Rousseau, l’étrange méthode d’un parti pro-ruralité pour s’opposer à EELV

Après toutes ces luttes gagnées, l’écoféministe arrive à l’hémicyle avec la volonté de faire bouger les lignes, quitte à cliver. Lors de la primaire écologique, en septembre 2021, elle s’était adressée à Anne Hidalgo et Jean-Luc Mélenchon dans un entretien au site Reporterre. « On a besoin d’une radicalité écologique, sociale, est-ce que vous êtes prêts à me suivre ? » Pour elle, il n’est plus question d’attendre pour inverser la courbe d’émission de gaz à effet de serre et, au mois de mars, elle avait notamment proposé de créer un délit de non-partage des tâches domestiques.

Le Monde

Reference-www.lemonde.fr

About the author

Rishabh Rajvanshi

A casual guy with no definite plans for the day, he enjoys life to the fullest. A tech geek and coder, he also likes to hack apart hardware. He has a big passion for Linux, open source, gaming, and blogging. He believes that the world is an awesome place and we’re here to enjoy it! He’s currently the youngest member of the team. [email protected]

Add Comment

Click here to post a comment