News

Echecs, élection de justesse… Soirée mouvementée pour les ministres – Challenges

Ainsi le veut la loi: tout ministre qui n’est pas élu député devra renoncer à son poste au sein du gouvernement. Sur les quinze ministres candidats aux élections législatives, quatre poids lourds de la Macronie – Amélie de Montchalin (transition écologique), Clément Beaune (Europe), Stanislas Guerini (fonction publique) et Olivier Dussopt (Travail) – ont mené une campagne d’entre-deux-tours difficile et chahutée, après un premier tour difficile. Des quatre, les trois derniers ont été réélus de justesse lors du second tour des législatives, ce dimanche 19 juin. 

Lire aussi La “déroute du parti présidentiel” est “totale” estime Jean-Luc Mélenchon

Claque pour Amélie de Montchalin

Si justes qu’ils soient, ces résultats demeurent meilleurs que ceux de l’éphémère ministre de la Transition écologique. Amélie de Montchalin n’est finalement pas sortie victorieuse d’une des campagnes les plus compromises de ce deuxième tour des élections législatives, recueillant autour de 47% des suffrages exprimés.

L’ex-ministre a passé une semaine sur la crête, dans la 6e circonscription de l’Essonne, à batailler contre une figure forte de la Nupes, Jérôme Guedj, ancien président du conseil général et député socialiste de l’Essonne. Il a, lui, réuni près de 53% des voix.

Lire aussi Enorme percée du RN qui pourra former un groupe à l’Assemblée Nationale



Reference-www.challenges.fr

About the author

Rishabh Rajvanshi

A casual guy with no definite plans for the day, he enjoys life to the fullest. A tech geek and coder, he also likes to hack apart hardware. He has a big passion for Linux, open source, gaming, and blogging. He believes that the world is an awesome place and we’re here to enjoy it! He’s currently the youngest member of the team. [email protected]

Add Comment

Click here to post a comment