News

Draft NBA. De nombreux candidats mais peu d’élus… Comment sont choisis les 58 jeunes finalistes ?

Chet Holmgren, Paolo Banchero, Jabari Smith… Ces noms vous sont peut-être inconnus mais ils représentent l’avenir du basket mondial. Ce jeudi 23 juin à Brooklyn, ces jeunes talents vont être fixés sur leur sort, comme cinquante-cinq autres joueurs.

Les franchises NBA vont choisir tour à tour qui rejoindra leur effectif, selon un ordre établi et après un tirage au sort qui prend en compte les résultats des équipes lors de la saison qui vient de s’achever. En clair, plus le bilan est mauvais, plus les chances d’obtenir le premier choix de la Draft sont élevées. Un système visant à rééquilibrer les chances. Mais, avant cette cérémonie inoubliable, les cinquante-huit chanceux ont passé une première sélection et plusieurs étapes, nécessaires pour décrocher un premier contrat en NBA. Explications.

Quels joueurs sont éligibles ?

Pour participer à la Draft NBA, il faut avoir plus de 19 ans le jour de la draft, avoir quitté le lycée depuis plus d’un an et valider sa candidature avant la mi-mai. Cette cérémonie est ouverte aux universitaires américains comme aux étrangers. Un joueur de plus de 22 ans ayant fini son cursus universitaire est automatiquement éligible.

Comment sont choisis les 58 finalistes ?

Des émissaires des franchises NBA sont envoyés pour éplucher avec minutie les performances des jeunes talents, en fonction des besoins de l’effectif. Une fois la saison universitaire terminée, les joueurs candidats invités se rendent pendant plusieurs jours à la NBA Draft Combine, une vitrine pour définitivement faire ses preuves devant entraîneurs, recruteurs et directeurs. Ils sont soumis à des tests médicaux, des entretiens et ont l’occasion de s’illustrer via des exercices de tir ou des 5 contre 5.

Etape suivante, les workouts. Les franchises invitent plusieurs joueurs afin de juger leurs qualités, leurs défauts, mais aussi de se faire une idée encore un peu plus précise de qui collerait parfaitement aux besoins de l’équipe. Certains jeunes talents font le tour des États-Unis et des franchises pour se démarquer et séduire. Les cinquante-huit plus convaincants participent à cette cérémonie. Trente seront choisis au premier tour et auront la quasi-certitude d’obtenir un contrat d’au moins deux ans en NBA. Même si certains, comme le Français Frédéric Weis en 1999, ont été draftés au premier tour et n’ont jamais eu l’opportunité de fouler les parquets de la ligue américaine.

Les drafts historiques

Un joueur drafté au second tour n’a pas la garantie de décrocher un contrat. Mais Isaiah Thomas, Manu Ginobili, Marc Gasol ou encore Paul Millsap ont brillé en NBA, alors qu’ils avaient été oubliés au premier tour.

Parmi les drafts historiques, il y a notamment eu celle de 2011, avec Kyrie Irving (1), Klay Thompson (13), Kawhi Leonard (15), Jimmy Butler (30) et Isaiah Thomas (60). Celle de 2009 avec Blake Griffin (1), James Harden (3), Stephen Curry (7) et DeMar DeRozan (9). En 2003, LeBron James (1), Carmelo Anthony (3), Chris Bosh (4) et Dwyane Wade (5) ont été draftés, sept ans après Allen Iverson (1), Stephon Marbury (4), Ray Allen (5), Kobe Bryant (13), Peja Stojakovic (14) et Steve Nash (15). En 1984, Hakeem Olajuwon (1), Michael Jordan (3), Charles Barkley (5), Alvin Robertson (7) et John Stockton (16) avaient été choisis au premier tour.

Draft NBA. De nombreux candidats mais peu d’élus… Comment sont choisis les 58 jeunes finalistes ?

Reference-www.ouest-france.fr

About the author

Rishabh Rajvanshi

A casual guy with no definite plans for the day, he enjoys life to the fullest. A tech geek and coder, he also likes to hack apart hardware. He has a big passion for Linux, open source, gaming, and blogging. He believes that the world is an awesome place and we’re here to enjoy it! He’s currently the youngest member of the team. [email protected]

Add Comment

Click here to post a comment