News

Découvreur de Lucy, le paléontologue français Yves Coppens est décédé à l’âge de 87 ans

Le paléontologue français Yves Coppens est mort à l’âge de 87 ans, annonce ce mercredi son éditrice Odile Jacob. Sa plus grande découverte reste en 1974 une partie du fossile de Lucy l’australopithèque la plus célèbre du monde. Le scientifique est mort des suites d’une longue maladie, a indiqué la maison d’édition à l’AFP.

Déjà passionné par les fouilles lorsqu’il était enfant

Né le 9 août 1934 à Vannes, dans le Morbihan, Yves Coppens se passionne tout jeune pour les fouilles. “Dès l’âge de sept ou huit ans, j’ai eu envie de devenir archéologue”, racontait-il à l’AFP fin 2016. “Toutes mes vacances étaient occupées par des fouilles”. Le jour de ses 20 ans, occupé à travailler sur un tumulus, il refuse de rentrer chez lui. C’est sa famille qui devra se déplacer jusqu’au chantier de fouilles pour y fêter son anniversaire, se souvenait-il avec malice. 

Bachelier en sciences expérimentales, le jeune Breton obtient une licence en sciences naturelles puis un doctorat de paléontologie. Il fait sa thèse sur les proboscidiens, mammifères à trompe dont il ne reste aujourd’hui que les éléphants. Il entre au CNRS (Centre national de la recherche scientifique) en 1956, alors qu’il n’a que 22 ans. Il a été ancien directeur du Muséum national d’histoire naturelle, titulaire de la chaire de paléontologie et préhistoire au Collège de France.

La découverte de Lucy, un tournant

Au total, le scientifique est co-découvreur de six hominidés. Mais il doit surtout sa notoriété à sa découverte du fossile d’australopithèque surnommé Lucy. Le 30 novembre 1974 à Hadar, en Éthiopie, Yves Coppens découvre un fossile complet à 40% d’Australopithecus afarensis dans le cadre de l’International Afar Research Expedition qu’il codirigeait avec le paléoanthropologue américain Donald Johanson et le géologue français Maurice Taieb. L’australopithèque est appelée Lucy en référence à la chanson des Beatles “Lucy in sky with diamonds” écoutée alors par l’équipe. Ce fossile d’hominidé, le plus complet jamais trouvé, est âgé de 3,2 millions d’années. Parce qu’elle est bipède, les scientifiques ont longtemps cru que Lucy était notre ancêtre directe (et Donald Johanson continue à la présenter comme telle). Mais pour Yves Coppens et d’autres paléontologues, il s’agit plutôt d’une très ancienne cousine de l’Homme.

“Comme on avait 52 ossements, ça nous a permis de reconstituer la silhouette de Lucy, expliquait le savant dans l’émission télé la Grande librairie sur France 2 il y a quatre ans. Et ça permettait de connaître à peu près la taille, 1m10, le poids estimé de 25kg, de connaître les articulations, et le fait de connaître les mouvements des membres, cela permettait de connaître aussi l’ondulation, la manière dont ce personnage marchait et grimpait. Lucy grimpait vous ne pouvez pas vous imaginer”

Le fossile partiel de Lucy, au musée de sciences naturelles de Houston au Texas, le 28 août 2007. © AFP
Dave Einsel / Getty Images North America / Getty Images via AFP

Il s’occupe de la grotte de Lascaux

Mais Yves Coppens ne réduit pas sa carrière à la préhistoire. Il prépare en 2002 la Charte de l’Environnement voulue par le président Jacques Chirac et qui sera intégrée dans la Constitution française en 2005. Nicolas Sarkozy fait appel à lui en 2010 pour présider le conseil scientifique chargé de la conservation de la grotte de Lascaux, dont l’état s’est fortement dégradé. La grotte va mieux et Yves Coppens passe le flambeau à l’été 2017. Il en saisit aussitôt un autre : le Breton cherche à faire rentrer les mégalithes du Morbihan au patrimoine mondial de l’Unesco. 

Auteur prolifique, il a écrit plus d’un millier d’articles scientifiques et plusieurs livres, dont son autobiographie Une mémoire de mammouth parue en mai 2022 chez son éditrice Odile Jacob. Yves Coppens était aussi monté sur les planches pour la première fois de sa vie récemment. Tous les lundis d’avril à Paris, il y racontait sa vie trépidante dans La Ruée vers l’os, un feuilleton scénique

“La France perd un de ses grands hommes”

“Yves Coppens nous a quittés ce matin. Ma tristesse est immense”, a tweeté Odile Jacob, saluant “un très grand savant”. “Sa bienveillance, sa gentillesse, son humour, sa fidélité, son érudition n’avaient d’égales que son talent d’écrivain, de conteur, d’essayiste. Je perds l’ami qui m’a confié toute son œuvre. La France perd un de ses grands hommes”, a ajouté l’éditrice. Le scientifique est mort des suites d’une longue maladie, a précisé la maison d’édition à l’AFP.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix



Reference-www.francebleu.fr

About the author

Rishabh Rajvanshi

A casual guy with no definite plans for the day, he enjoys life to the fullest. A tech geek and coder, he also likes to hack apart hardware. He has a big passion for Linux, open source, gaming, and blogging. He believes that the world is an awesome place and we’re here to enjoy it! He’s currently the youngest member of the team. [email protected]

Add Comment

Click here to post a comment