News

Bigflo & Oli sortent leur nouvel album : 22 titres dont l’un dédié à Toulouse

Après une pause de presque deux ans, les rappeurs toulousains Bigflo & Oli qui ont venu plus d’un million d’albums reviennent sur scène à Bercy ce vendredi et dévoilent leur nouvel album. Un quatrième album de 22 titres intitulé “Les autres, c’est nous“. Le duo, proche de la trentaine, a muri et s’entoure d’artistes variés sur ce nouvel opus. Les concerts* vont s’enchainer cette année pour les frères qui ont grandi à Toulouse et se confient sur France Bleu au micro de Matteu Maestracci, le duo apparait détendu, simple et ironique en interview. 

Un titre spécial disponible uniquement à Toulouse “Ici c’est toulouse”
Compte Facebook public de Bigflo & Oli

La pause, “c’était déroutant mais on a kiffé” 

Bigflo : C’était une pause dans nos concerts, une pause médiatique et on a coupé nos réseaux sociaux. C’était étrange au départ de ne plus avoir de rendez-vous sur notre planning. On venait quand même en studio, on écrivait. C’était déroutant mais on a kiffé. J’étais devenu fatigué, on s’est retrouvés et reconnectés à l’écriture. Ce n’était pas que transats et cocktails, on a quand même beaucoup travaillé mais sans pression, sereinement. 

Oli : Les réseaux sociaux, je pensais que ça me manquerait plus, que les gens allaient m’oublier, mais en fait au bout de 15 jours je m’en fichais, et ça m’a fait du bien. On a grandi avec, on est tout le temps dessus mais ça prend une place trop importante, on en parle dans les titres “Copier/Coller” et “J’étais pas là“. 

On avait de plus en plus d’engueulades de frères, alors qu’on est collègues. On n’arrivait pas à comprendre qu’on puisse évoluer différemment. On en a beaucoup parlé, on se laisse plus de liberté et ça va mieux. 

Dans cet album, il y a une forme de maturité, vous arrêtez de vouloir plaire à tout le monde ? 

Bigflo & oli : C’est vrai qu’on était naïfs au début, on pensait qu’on plairait à tout le monde, en tant que jeunes artistes insouciants. Quand on a compris qu’on ne pourrait pas plaire à tt le monde, au début ca a été une tristesse et une désillusion et on a fini par l’accepter. On assume aujourd’hui nos fragilités, nos défauts physiques. 

Vous plaisez aux plus jeunes, qu’est-ce que ça vous fait ? 

Bigflo & oli : ça nous agaçait au début, le journal pour enfants de Mickey nous a élu deux fois personnalité préférée. Plus tu es jeune plus ça te saoule et en fait, avec le recul, c’est génial. Des jeunes ont grandi avec nous et leur affection pour notre musique est grande, c’est une chance incroyable. 

22 titres et une spéciale dédicace à Toulouse

Le titre d’introduction “La vie d’après” atteste des batteries rechargées. Il s’agit d’un titre fleuve de sept minutes, très énervé “on y fait un bilan” expliquent les rappeurs. On entend des chœurs, des guitares, un flow très énergique, “le message c’est qu’il vaut mieux être heureux dans la vie que d’avoir du succès”. 

Sur “Ca va beaucoup trop vite“, le duo fait valoir un débit supersonique, montre toute sa technique dans un exercice de style qui allie la forme et le fond, de l’autodérision. “De base on est fans de rap et on a envie de le montrer, c’est notre ADN” confient Bigflo & Oli. 

Booba” a tout pour être repris à tue-tête : Bigflo & Oli sont de grands fans de Booba. Des textes sensibles irriguent des titres comme “Super-héros“, dédiés aux soignants beaucoup applaudis durant la crise sanitaire mais un peu oubliés depuis, ou encore “José et Amar” morceau consacré à leurs grands-pères argentin et algérien.

Dans Bons élèves“, le duo se livre à une auto-critique, un portrait de leurs égos, une analyse de leur carrière et l’un des deux confesse son penchant pour casinos et sexe. 

A noter, qu’une version spéciale de l’album sort à Toulouse, avec un titre intitulé “Ici c’est Toulouse“. 

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d’intérêt.

Gérer mes choix

Des invités très éclectiques : “on est la génération playlist”

Sur ce nouvel album, des invités très éclectiques avec des stars grand public tels que Francis Cabrel, Julien Doré mais aussi les rappeurs Vald, Léto, on peut citer aussi MC Solaar. Bigflo et Oli naviguent avec aisance entre les styles, de la pure production rap aux ambiances funk ou latino détendues, guitare sèche. 

On voulait inviter des gens qu’on kiffe. C’est de notre génération de varier les styles, on écoute de tout, on est une génération de playlist. On a choisi ces invités pour leurs textes, leur écriture. Les gens iront piocher, car au fond il n’y a aucune cohérence.

Des concerts et un festival à Toulouse en septembre 

Bigflo et Oli organise leur festival les 2 et 3 septembre le Rose festival où ils sont attendus, aux côtés d’autres artistes au MEETT, le nouveau parc des expositions de Toulouse. Ils seront en concert à Figeac le 15 juillet, Auch le 26 octobre, Castres le 27 octobre et Agen le 29 octobre. 



Reference-www.francebleu.fr

About the author

Rishabh Rajvanshi

A casual guy with no definite plans for the day, he enjoys life to the fullest. A tech geek and coder, he also likes to hack apart hardware. He has a big passion for Linux, open source, gaming, and blogging. He believes that the world is an awesome place and we’re here to enjoy it! He’s currently the youngest member of the team. [email protected]

Add Comment

Click here to post a comment